LEURRES SOUPLES

Découvrez notre sélection de leurres souples pour pêcher le brochet, le sandre, la perche, la truite, le bar (loup) et tous les carnassiers en mer et en eau douce.

Lire la suite

Si vous débutez la pêche aux leurres, ces informations essentielles vous seront très utiles.

Qu’est-ce qu’un leurre souple ?

C’est un appât factice qui est utilisé pour capturer des poissons carnassiers.
Comme sa matière est flexible, il s’anime instantanément sous la pression de l’eau et produit des mouvements et des vibrations qui attirent les poissons de loin.
Sa consistance molle est proche de celle des proies vivantes et les carnassiers s’en saisissent sans détecter la supercherie.
Il est produit par injection de matériaux souples (souvent de type vinyle ou PVC) dans des moules aux formes diverses.
Pour accroître l’efficacité de cet appât artificiel et le rapprocher encore un peu plus de la réalité, de nombreux fabricants intègrent directement à la matière des attractants : extraits ou arômes naturels, phéromones et même du sel !

 

Quels sont les différents types de leurres souples ?

Il existe une telle variété de leurres souples qu’il y a vraiment de quoi s’y perdre !
Pour se repérer au milieu de cette multitude de modèles, nous les avons classés en deux principales catégories qui vous permettront de mieux en comprendre l’utilisation :

  • Les modèles « imitatifs » : comme leur nom l’indique, ils imitent l’aspect des proies qui entrent dans le régime alimentaire des poissons carnassiers. Ainsi, les shads, les finess et les soft jerkbaits ont un corps qui ressemble souvent à celui des petits poissons. Les écrevisses, les crevettes, les grenouilles, les lézards, les vers (worms en anglais), les insectes et les larves aquatiques font également partie des espèces qui sont déclinées en leurres souples.
  • Les modèles « incitatifs » : ici, peu ou pas de ressemblance avec une proie. L’objectif de ce type de leurre souple est de produire des vibrations et des signaux qui vont pousser le carnassier à l’attaque. Pour ce faire, ils sont pourvus d’appendices de formes diverses qui vont entrer en action dès que le pêcheur va commencer son animation. Par exemple, la queue en forme de virgule des grubs (twists) va onduler et cette nage particulière va attirer le poisson. Moins connus, les leurres créatures aux formes farfelues combinent plusieurs types de signatures vibratoires et génèrent des battements qui s’avèrent très efficaces. Enfin, catégorie à part, les trailers (trailer signifie remorque en anglais) sont conçus pour être montés à l’arrière des rubber jigs afin de produire des mouvements attractifs dans leur sillage.

 

Quels montages utiliser pour pêcher aux leurres souples ?

Si le leurre souple possède des qualités de nage exceptionnelles, on ne peut pas l’utiliser seul pour réussir à attraper un poisson !
Il faut au minimum l’associer à un hameçon afin de pouvoir ferrer et ramener sa prise. Et bien souvent ajouter un lest pour le faire évoluer à la profondeur où se tiennent les carnassiers.
Pour obtenir de bons résultats, le choix du montage est donc aussi important que celui du leurre.
Voici les principaux montages utilisés pour pêcher au leurre souple. Ces classiques s’avèrent les meilleurs pour faire face à la plupart des situations :

  • Les têtes plombées : c’est vraiment le montage incontournable pour pêcher avec des leurres souples. Du débutant au pêcheur chevronné, tout le monde les utilise. La tête plombée est un hameçon avec un poids plus ou moins lourd en tête qui fait couler et nager le leurre en fonction de la profondeur et de la force du courant. Il en existe une grande variété de formes et de grammages pour répondre aux exigences de chaque technique de pêche.
  • Le montage drop shot : aussi appelé « down shot », ici le plomb est fixé en bout de ligne et repose sur le fond, tandis que le leurre est piqué plus haut sur un hameçon simple. Cette technique est idéale pour réussir à prendre des carnassiers méfiants ou peu actifs.
  • Le montage texan : venu des Etats-Unis, il permet de pêcher dans les zones envahies d’herbes et de bois morts sans s’accrocher. Il est composé d’un plomb balle coulissant qui est fuselé pour se faufiler à travers les obstacles et d’un hameçon texan anti-herbe de forme spéciale qui permet de dissimuler la pointe dans le leurre.
  • Le montage weightless : sans poids additionnel, le leurre souple est simplement armé avec un hameçon texan  pour évoluer naturellement et éviter les accrocs. Aussi simple qu’efficace en zones peu profondes !
  • Le montage carolina : variante du texan, il en diffère par la position du plomb balle qui est maintenu à distance du leurre souple par un système d’arrêt. Ainsi l’action de nage est plus planante. De conception similaire, le montage tirette varie simplement par l’utilisation d’un hameçon simple classique.
  • Le montage split shot : version finesse du carolina, ici le plomb balle est remplacé par un plomb fendu qui est pincé sur la ligne à distance du leurre pour le laisser évoluer le plus librement possible.
  • Le montage wacky : principalement utilisé pour la pêche du black-bass avec des worms (vers artificiels), cette technique consiste à piquer le leurre souple au milieu du corps avec un hameçon simple pour le faire vibrer au maximum lors des animations et de la descente vers le fond.

On recense d’autres montages efficaces (neko rig, jika rig, cheburashka, etc.) mais leur utilisation est plus confidentielle et souvent réservée à des pêcheurs expérimentés.

 

Choix du leurre souple : flottant ou coulant ?...

Les matières utilisées pour fabriquer des leurres souples peuvent être flottantes ou coulantes.
Mais contrairement aux leurres durs, la densité est un paramètre que l’on prend peu en considération lorsque l’on choisit un leurre souple.
La raison est simple : comme il faut l’associer à un hameçon ou bien une tête plombée pour pêcher, c’est l’ensemble et non pas uniquement le leurre qui déterminera si le montage va flotter ou couler.
Ainsi, un leurre flottant monté avec une tête plombée va irrémédiablement plonger, même si sa descente vers le fond est ralentie.
Pourtant, les spécialistes attachent tout de même de l’importance à cette caractéristique lorsqu’ils s’équipent.
Par exemple, en montage drop shot, un leurre flottant va rester en suspension lors des pauses, ce qui renforce son attrait. Et même équipé d’une petite tête plombée, il va remonter à l’arrêt et se dresser sur le fond au lieu de se coucher. C’est notamment le cas des leurres écrevisses dont les pinces flottantes se dressent et reproduisent ainsi l’allure naturelle de leur position de défense.
Les fabricants de leurres souples les plus en pointe dans ce domaine vont même jusqu’à produire des leurres qui associent des composants flottants et coulants.
C’est le cas de la célèbre marque japonaise Keitech qui utilise un procédé de double injection pour obtenir des leurres souples avec un dos flottant et un ventre coulant. Elle conçoit ainsi un leurre parfaitement équilibré qui se rapproche de la posture d’une véritable proie.
Par conséquent, ne négligez pas la flottabilité, elle peut faire la différence en fonction de la technique de pêche que vous choisirez.

Diversité des formes, diversité des coloris, le choix est vraiment immense et pas évident à faire. Surtout pour un débutant !
D’autant plus que certains articles présents sur le marché sont de qualité décevante...

Chez Lure & Fishing, nous effectuons une sélection rigoureuse pour vous proposer uniquement les meilleurs modèles de leurres souples.
Leur efficacité sur les carnassiers est validée par des tests et essais réalisés en conditions réelles lors de sorties de pêche.
Nous sommes certains que leur utilisation vous apportera beaucoup de plaisir et de poissons ! 
😉

 

 

Ordre > Personnalisé - Par date - Par prix : Croissant | Décroissant - Par nom
Paiement CIC
Array
(
    [langue] => fr
    [soft_ahs] => 
    [sort] => Array
        (
            [21] => nc
        )

)
Array
(
    [sl] => leurres-souples
    [cat] => 21
)