LEURRES TRUITE

Sélection de leurres pour pêcher la truite en rivière et en lac. Le top des poissons-nageurs des marques Rapala, Smith, Illex, Duo et bien d'autres références...

Lire la suite

A l’attention des débutants, voici les informations de base qu’il vaut mieux connaître avant de commencer à pêcher la truite aux leurres.

Qu’est-ce qu’un leurre à truite ?

C’est un appât artificiel que le pêcheur fait évoluer dans les zones où se tiennent les truites pour les amener à s’en saisir comme elles le feraient avec un appât naturel.
Sous cette appellation sont regroupés tous les modèles conçus pour attraper des salmonidés : la truite fario qui est plutôt brune et mouchetée de points, l’arc en ciel à la robe grise argentée avec des nuances de couleurs, celle dite « de mer » qui remonte dans les fleuves mais aussi le saumon, l’omble de fontaine, le cristivomer et l’ombre commun.
Leurrer une truite demande une certaine connaissance du milieu afin de lancer au bon endroit et choisir rapidement le modèle le mieux adapté pour décider le poisson à mordre.

 

Où peut-on pêcher la truite aux leurres ?

Pour subsister, un salmonidé a besoin d’une eau fraiche et oxygénée. C’est pourquoi les rivières et les lacs de montagne constituent un habitat idéal pour leur développement. En plaine, ce sont principalement les ruisseaux de tête des bassins versants qui abritent de belles populations de truites : ces petits cours d’eau proches des sources allient température suffisamment basse et nourriture abondante.
Dans les zones côtières, certains fleuves abritent de superbes truites de mer qui remontent de l’océan pour venir se reproduire.
Lorsque vous consultez le livret qui accompagne la carte de pêche, la Fédération de votre département y répertorie toutes les zones où la truite est dominante sous l’appellation de « rivière de première catégorie ». La pêche y est autorisée uniquement de l’ouverture en mars jusqu’à septembre, afin de protéger l’espèce pendant sa période de reproduction.
Depuis quelques années, une nouvelle tendance se développe. Il est maintenant possible de pêcher la truite au leurre dans un type d’étang que l’on appelle « Trout Area ». Très populaires au Japon, ces plans d’eau spécialement aménagés pour cette pratique abritent une belle population de grosses truites arc en ciel très combatives. Ce concept séduit de plus en plus d’adeptes car dans ces sites privés, non seulement on peut pratiquer sa passion toute l’année, mais en plus d’importantes quantités de poissons y sont déversées pour favoriser un nombre de prises élevé.

 

Quels sont les différents types de leurres à truite ?

Ce ne sont pas les modèles qui manquent pour s’attaquer à ce magnifique poisson !
Il en existe une grande variété, aux caractéristiques vraiment différentes selon les modèles.
En voici les principales catégories :

  • Les POISSONS-NAGEURS : il s’agit d’une vaste famille car les produits sont déclinés en plusieurs tailles mais aussi en plusieurs densités : flottants, coulants et même « suspending ». Si l’on ajoute à cela un choix impressionnant de coloris, l’arsenal à disposition est vraiment impressionnant et permet de faire face à toutes les situations.
  • Les CUILLERS : pour la truite, on distingue d’une part la cuillère tournante dont la palette métallique tourne autour d’un axe lesté et d’autre part la cuiller ondulante dont l’amplitude de mouvement est déterminée par sa forme et son galbe. D’une manière générale, on peut considérer que les tournantes sont plus utilisées en rivière alors que les ondulantes servent davantage à pêcher en lacs et en étangs comme les « Truite Area ».
  • Les DEVONS : très apprécié autrefois pour attraper les truites et les saumons, le devon est un leurre métallique dont le corps équipé de pales se met en rotation comme une hélice sous la pression du courant. Un peu tombé dans l’oubli, il demeure pourtant efficace.
  • Les IMITATIONS d’INSECTES : les salmonidés ne sont pas uniquement ichtyophages, ils sont également insectivores et consomment une grande quantité de larves et d’insectes. Un faux insecte (souple ou dur) comme ceux que l’on utilise pour pêcher le chevesne ou le black-bass peut constituer un bon choix.
  • Les LEURRES SOUPLES : il existe peu de modèles spécialement conçus pour pêcher la truite. Mais par contre, il y a beaucoup de mini références pour la perche et le rockfishing qui font très bien l’affaire. Les spécialistes ont bien saisi l’efficacité des petits shads, finess et autres worms sur les truites et ils les utilisent avec beaucoup de succès !

 

Quel matériel pour pêcher la truite au leurre ?

Pour débuter, inutile de s’encombrer. Niveau choix de la canne, un lancer léger d’environ 2m et d’une puissance de 2 à 8g fera parfaitement l’affaire. Préférez une action de pointe qui vous permettra de mieux contrôler l’animation de vos leurres et la précision de vos lancers. Un moulinet « spinning » d’une taille 1000 à 2500 conviendra bien pour équilibrer l’ensemble. Pour le garnir, un fil de Nylon d’environ 20/100 (0.20) est idéal au début. Ensuite, on pourra affiner un peu ou avoir recours à une tresse en petit diamètre avec une pointe en fluorocarbone, discrète et résistante à l’abrasion.
L’équipement du pêcheur est simple également : une paire de bottes, des cuissardes ou des waders (salopette étanche pour s’avancer dans l’eau de la rivière en « wading ») et une épuisette de type raquette pour décrocher le poisson sans le saisir (incontournable en no-kill) constituent la base. Il faut y ajouter la casquette et les lunettes polarisantes (anti-reflet), indispensables pour repérer les truites avant qu’elles ne vous voient et ne s’enfuient à toute allure ! 
😎
Le petit matériel de pêche (agrafes, émerillons, coupe-fil, affûte hameçon et pinces) est stocké dans un gilet multi-poches qui rend leur accès instantané et vraiment très pratique.
Le plus difficile au final, c’est sans doute de faire les bons choix de leurres en fonction des endroits où l’on va tenter sa chance.

Car pour bien pêcher la truite au leurre, il est important de disposer d’un assortiment varié qui permet de s’adapter aux conditions du moment.

Dans cette optique, les fabricants d’articles de pêche proposent aujourd’hui de nombreux modèles de poissons-nageurs et de cuillers tournantes et ondulantes.
Ainsi, selon la taille de la rivière, la force du courant et la profondeur, il y a toujours un leurre pour correspondre aux zones de tenues des truites et à leur humeur.
Si vous pêchez en ruisseau, en grande rivière ou même en lac, il est probable que la couleur de l’eau et le type de proies rencontrées ne soient pas les mêmes.
C’est la raison pour laquelle il existe un grand choix de tailles et de coloris pour répondre aux besoins spécifiques des pêcheurs locaux.

Cependant, tous les leurres à truite ne se valent pas !

Lure & Fishing a sélectionné pour vous de véritables références dont l’efficacité demeure au fil des années et que l’on retrouve dans les boites des meilleurs spécialistes de la truite.
Des valeurs sûres qui vous permettront d’aborder vos sorties de pêche avec beaucoup de confiance. 
💪😉

 
Paiement CIC

Actualités