LEURRES DURS

La gamme de leurres durs regroupe tous les modèles de leurre de surface et de poisson-nageur pour la pêche au carnassier.  A la belle saison, lorsque la température de l’eau est élevée et que les poissons sont particulièrement actifs, la pêche de surface produit d’excellents résultats. Les modèles de leurres flottants comme le popper, le pencil bait et le stickbait simulent une proie qui tente d’échapper à son prédateur et déclenchent des attaques souvent foudroyantes. C’est une technique très efficace pour pêcher le bar en mer et qui peut se pratiquer du bord comme en bateau. En eau douce, tous les carnassiers réagissent aux leurres de surface, mais c’est avec le brochet, la perche, le black-bass ou encore l’aspe que l’on enregistre les meilleurs résultats. A noter que la gamme comprend aussi des modèles coulants qui évoluent juste sous la pellicule d’eau et qui n’ont pas leur pareil pour décider les poissons méfiants à passer à l’attaque. Moins connu, le propbait est un leurre de surface utilisé par les spécialistes de la pêche au topwater. C’est un leurre à hélice qui produit des remous et des vibrations connues pour déclencher l’agressivité des carnassiers. Décliné en version coulante sous le nom de leurre spybaiting, il a donné naissance  à une nouvelle technique qui fait craquer les gros carnassiers devenus méfiants.

Dans la gamme des poissons nageurs, on distingue trois principaux types d’action de nage. Le poisson-nageur flottant remonte en surface dès qu’il est à l’arrêt. Idéal pour pêcher des secteurs peu profonds, il permet aussi d’atteindre des postes difficiles d’accès en rivière en utilisant le courant pour le laisser dériver. D’allure naturelle, le leurre dur suspending est un poisson nageur qui reste en suspension à la même profondeur quand on stoppe l’animation. Il est redoutable lorsque les carnassiers prennent du temps pour se saisir de leur proie car il permet d’effectuer de longues pauses sur place. Enfin, grâce à son poids élevé, le poisson-nageur coulant se lance plus loin et sa forte densité lui permet d’évoluer en profondeur tout en résistant mieux à la force du courant.

En matière de leurres durs, le minnow et le jerkbait comptent parmi les plus utilisés car ils intéressent tous types de carnassier. Ces poissons-nageurs offrent une grande polyvalence d’utilisation, que ce soit en mer pour pêcher le bar ou le loup dans les étangs de Méditerranée ou en eau douce pour le brochet. Pour évoluer plus en profondeur, le choix se porte davantage sur un poisson nageur shad avec longue bavette ou un leurre longbill minnow. Certains d’entre eux peuvent plonger au-delà 3m pour aller chercher les sandres suspendus dans la colonne d’eau, à la poursuite des bancs de poissons blancs. Plus massif et souvent employé pour pêcher rapidement de vastes secteurs et déclencher des touches de réaction, le leurre crankbait est un poisson-nageur vraiment facile à utiliser car son animation se limite souvent à une simple récupération linéaire. En version grand plongeur, le crankbait est peut-être le meilleur leurre dur pour pêcher les gros sandres et les brochets. Les petits crankbaits ont quant à eux la réputation d’être redoutables sur la perche, la truite et le chevesne. Disponibles en version bruiteuse avec des billes de verre ou bien métalliques à l’intérieur (rattle), ils existent aussi en version silencieuse (silent) pour les secteurs de pêche où les carnassiers sont éduqués. Variante dépourvue de bavette, le leurre lipless crankbait est généralement coulant. Il nage et vibre grâce à la pression de l’eau sur son méplat et il permet d’effectuer des animations sur place en dandine ou encore une récupération en dents de scie (yo-yo retrieve) qui s’avèrent très efficace sur tous les carnassiers.

 
Paiement CIC

Actualités